DHCP – Configuration ISC DHCP3

Introduction

Ce document va expliquer la configuration « basique » d’un serveur ISC DHCP3.

Cela s’applique aussi bien à une distribution Linux, testé sur Debian Sarge, que sur FreeBSD, testé en 6.1.

 

Prérequis

Il faudra avoir installé le paquet dhcp3-server sur une Debian et les configurations se passeront dans /etc/dhcp3/. Sur FreeBSD, il faudra installer le port isc-dhcp3-server, le fichier de configuration est par défaut dans /usr/local/etc/.

Dans la suite du document, tout sera basé un FreeBSD.

 

Le fichier de configuration dhcpd.conf

Toutes les configurations pour le serveur DHCP se trouve dans un seul et même fichier, le fichier dhcpd.conf.

Voici un exemple de fichier avec les explications dedans:

# Temps (en secondes) par défaut du bail DHCP si le client n'en demande pas un spécifique
default-lease-time 7200;
# Temps (en secondes) maximum pour un bail DHCP
max-lease-time 7200;

# Notre serveur est "maître" des réseaux qu'il gère.
# Donc il peut bloquer un client qui est mal configuré
authoritative;

# Notre serveur DHCP met à jour le DNS en fonction des IP qu'il donne au client
# Pour cela, il faut que le serveur DNS soit correctement configuré
# Soit en autorisant les mises à jour depuis l'adresse IP du DHCP
# Soit en leur faisant partager une clef secrète, ce qui est mieux !
ddns-update-style interim;

# Une déclaration de réseau
# Le réseau avec son masque
subnet 192.168.1.0 netmask 255.255.255.0 {
        # Le suffixe DNS
        option domain-name "free-4ever.net";
        # Le serveur DNS, il en y en avoir plusieurs séparés par des virgules
        option domain-name-servers 192.168.1.254;
        # Le serveur WINS, il en y en avoir plusieurs séparés par des virgules
        option netbios-name-servers 192.168.1.250;
        # La passerelle
        option routers 192.168.1.254;
        # L'IP de broadcast
        option broadcast-address 192.168.1.255;
        # La plage dynamique. Les adresses disponibles vont de 2 à 126 inclus
        range 192.168.1.2 192.168.1.126;
}

# Une IP fixe selon une MAC adresse
# Le nom de la machine
host adrastee {
  # Son adresse MAC
  hardware ethernet 00:0D:5E:81:1A:D2;
  # l'IP que l'on souhaite lui donner
  fixed-address 192.168.1.200;
}

Voilà avec ce petit fichier de configuration, nous avons un serveur DHCP qui fonctionne après avoir redémarré le service avec la commande suivante:

# /usr/local/etc/rc.d/isc-dhcpd restart

 

Mot de la fin

C’est un des documents les plus courts… mais je ne vais pas le compliquer pour le plaisir !

Il y a biensûr beaucoup d’autres options possibles et d’autres paramètres que l’on peut distribuer par DHCP comme le serveur NTP, tFTP, etc… mais tous les clients ne sont pas capables de les récupérer.

Vous pouvez maintenant aller voir le document: Configuration ISC DHCP3 redondé pour secourir votre service DHCP en cas de panne sur le serveur principal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s